parc national Aladaglar

Le Parc national d’Aladaglar est surnommé les « Alpes de Turquie ». Ses sommets enneigés et ses canyons escarpés attirent les amateurs d'escalade, tandis que son plateau ponctué de rivières et cascades fait le bonheur des randonneurs.

Histoire

Le massif d’Aladaglar fait partie de la chaîne de montagnes du Taurus, qui traverse le Sud de la Turquie. Lorsque la lumière du soir atteint les montagnes, celles-ci se nappent d’une teinte rougeâtre et violacée, qui lui a donné le nom « Ala daglar » qui se traduit par « montagnes pourpres ». Déclarée parc national en 1995, la zone protégée s’étend sur 55 065 ha. Depuis longtemps, c’est une destination populaire pour l’alpinisme, sa première ascension remontant à 1927 par l’explorateur allemand Georg Kuhne.

Découvrir le Parc national d’Aladaglar

Le Parc national d’Aladaglar ne se trouve pas très loin de la Cappadoce, et pourtant la région reste peu fréquentée. Sans un véhicule privé, il est assez compliqué de s’y rendre. Ce sont surtout les alpinistes qui visitent la région, puis les randonneurs en quête d’itinéraires de trekking hors des sentiers battus en Turquie. La zone comprend quatre sommets : Kizilkaya (le point culminant, à 3 771 m), Demirkazik (3 756 m), Kaldi (3 688 m) et Vayvay (3 565 m). L’altitude la plus basse se situe au niveau des cascades de Kapuzbasi, à 260 m. De manière générale, l’ascension des pics d’Aladaglar ne prend pas plus de deux jours.

Escaladez des sites d’exception

Olympos et Geyikbayiri dans la région d’Antalya sont les principaux sites d’escalade en Turquie. Cependant, si vous cherchez une zone moins touristique, le Parc national d’Aladaglar abrite de nombreux spots peu visités où vous pourrez pratiquer l’alpinisme en toute tranquillité.

Pour les amateurs de couennes, le canyon de Kazikli Ali offre des centaines de voies équipées sur le plateau au pied du massif. Ce spot se démarque par le type de roche composant ses versants. D’un côté, vous avez d’immenses parois de conglomérats. De l’autre, vous disposez d’une falaise calcaire bien verticale. Pour profiter des grandes voies, rendez-vous au cœur du massif où, en raison de l’éloignement et de la haute altitude (2 500 m et plus), les parcours adoptent un caractère plus montagnard. Chaque année, vers la fin du mois de juillet, le safari photo d’Aladaglar vous emmène jusqu’à 3 100 m d’altitude.

Les excursions populaires au Parc national d’Aladaglar

Si l’escalade ne vous correspond pas, de nombreuses promenades vous permettent de jouir des panoramas du parc sans forcément grimper. Les circuits les plus populaires débutent dans les petits villages de Çukurbağ et Demirkazik, à une quarantaine de kilomètres à l’est de la ville de Nigde. Découvrez les cascades de Kapuzbasi, à proximité de la colonie de Buyukcakir, où vous pouvez pique-niquer tout en profitant de l’air frais. En outre, vous pouvez aussi vous adonner au rafting sur la rivière Zamanti. En hiver, certaines zones du massif se prêtent au ski de randonnée.

Rencontrez la flore et la faune du parc

Entre le point le plus haut et le plus bas de la région, il y a une différence d’altitude de plus de 2 000 m. Cette structuration a favorisé le développement d’une riche biodiversité au sein du Parc national d’Aladaglar. La réserve enregistre plus de 100 espèces végétales endémiques, dont la plupart sont menacées. Vous trouverez également des variétés plus communes telles que le genévrier, le pin rouge, le pin noir, le chêne, le cèdre, la marguerite, le thym, la molène, le trèfle sauvage, etc.

Du côté de la vie animale, les passionnés d’ornithologie peuvent observer l’aigle royal et la perdrix grise dans les hautes terres du massif. Un peu partout dans la région, vous pouvez croiser des chèvres sauvages, des carcajous, des hérissons, des sangliers, des loutres, des renards, des lièvres sauvages, des écureuils, etc. Attention, loups, hyènes et lynx vivent aussi dans le parc.

Les rivières serpentant à travers la région se prêtent à la pêche en saison. Si vous avez le temps, rendez visite aux fermes de production de truite éparpillées autour des points d’eau.

Informations pratiques

Climat

Le Parc national d’Aladaglar possède des climats extrêmes. La chaleur peut y être étouffante en été, tandis qu’en hiver, il fait très froid, avec de la neige abondante. Les sommets sont enneigés toute l’année. Les températures diurnes et nocturnes présentent également des écarts importants, passant de 30 °C en journée à un froid glacial pendant la nuit. Si vous voulez profiter du ski dans le massif d’Aladaglar, organisez votre voyage entre mi-février et mi-mars.

Comment s’y rendre ?

Le Parc national d’Aladaglar se situe le long de la route principale entre Nidge et Kaisery. Vous pouvez aussi y accéder en voiture depuis Yahyali. De nombreux bus interurbains desservent Nigde, où des navettes partent régulièrement en direction de Demirkazik. Les aéroports internationaux les plus proches sont Adana et Erkilet International à Kayseri, depuis lesquels vous pouvez arriver au parc en moins de deux heures de route.

10 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Cevdet de "Samistal Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+90 533 259 68 84