Aksaray

Aksaray se love à l’ombre du Mont Hasan en Cappadoce. Son centre-ville renferme quelques attractions historiques, mais c’est surtout dans les environs de la cité que vous trouverez l’émerveillement. Visitez la vallée d’Ihlara qui cache des monuments troglodytes bien préservés.

Histoire

Étape majeure sur l’ancienne Route de la Soie en Anatolie, Aksaray possède une longue histoire. Au début appelée Garsaura, la ville fut baptisée Archelaïs par Archélaos de Cappadoce (36 av. J.-C. à 17 ap. J.-C). Durant la période romaine, elle porta le nom de Colonia et forma un évêché. Euphrasius compta parmi ses évêques les plus influents. Il participa au premier concile de Nicée en 325. Il y avait également le Bosphore qui assista au premier concile de Constantinople en 381, Daniel qui fut présent au concile d'Éphèseen en 431, Aristomachus au Conseil de Chalcédoine en 451, Alexandre au Concile de Constantinople en 536, ainsi que Conon au Conseil de Trullan en 692.

La ville continua de prospérer à l’époque ottomane. Sa proximité avec le lac Tuz, la principale source de sel en Anatolie, contribua grandement à son essor économique. En 1071, les Turcs Seldjoukides prirent le contrôle de la région à l’issue de la bataille de Manzikert. Ils y fondèrent un sultanat et construisirent plusieurs repères à l’intérieur et autour de la cité. Lors de son voyage en Anatolie au XIVe siècle, l’explorateur berbère Ibn Battuta fut stupéfait par la communauté de commerçants musulmans qui fréquentait Aksaray et décrit son centre urbain comme « une belle ville encadrée de jardins et de cours d’eau, dont les maisons étaient en phase d’approvisionnement en eau ».

L’Empire ottoman annexa la région en 1470 sous le commandement du Grand vizir Ishak Pacha, après une longue bataille contre les Karamanides. Une grande partie de la population fut, à cette époque, transférée à Constantinople, qui venait également d’être prise par les Ottomans. Les immigrés furent installés dans une partie de la ville qui reçut quelque temps après le nom d’Aksaray.

Découvrir Aksaray

Située à l’extrémité Ouest de la Cappadoce, Aksaray est un centre de transit. Le centre-ville fourmille toujours de monde et sur la route principale, il n’est pas rare de voir des charrettes et des chevaux bloquer la circulation. Aksaray est surtout connue comme la porte d’entrée de la vallée d’Ihlara. Mais avant de partir pour une randonnée, quelques attractions valent la visite.

Parcourez des sites chargés d’histoire

La ville est une vitrine des styles d’architecture Seldjoukide et beylik (post-Seldjoukide). Parmi les attractions populaires, visitez la grande mosquée Ulu Cami érigée en 1408. Rendez-vous ensuite au Musée d’Aksaray pour apprécier des vestiges du Néolithique, du Chalcolithique et de la période assyrienne. Vous y découvrirez une petite exposition ethnographique et une collection de pièces de monnaies anciennes. Le musée occupe une partie du Zinciriye Medresesi, un séminaire à chaînes fondé en 1336. Ne manquez pas non plus le Kizil Minare Cami fondée en 1236. Cette mosquée se démarque avec son Eğri Minare rouge et incliné qui a reçu le surnom de « Tour penchée d’Aksaray », en référence à la Tour de Pise en Italie.

En tant qu’ancienne gare sur la Route de la Soie, Aksaray abrite des caravansérails seldjoukides impressionnants. L'Ağzıkarahan se trouve à 10 km à l’est de la ville, tandis que le gigantesque Sultanhan se situe à un peu plus de 40 km à l’ouest. Ce dernier est considéré comme le plus vaste caravansérail Seldjoukide d’Anatolie.

Explorez la vallée d'Ihlara

La nature, l’histoire, la culture et l’art se côtoient dans la Vallée d'Ihlara. C’est la petite merveille de la Cappadoce, non seulement pour sa végétation luxuriante et ses églises troglodytes, mais aussi parce qu’elle forme la deuxième plus grande vallée de canyons de la planète. Merveilleusement préservés, les chapelles et les monastères creusés dans les parois rocheuses sont de véritables trésors historiques pour l’humanité. La vallée figure sur la liste des sites en attente d’une inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2013.

Informations pratiques

Climat à Aksaray

Aksaray se situe à 971 m d’altitude et profite d’un climat de steppe de type BSk selon la carte de Köppen-Geiger. Sur l’année, la ville reçoit en moyenne 363 mm de précipitations. La température annuelle moyenne s’élève à 12.7 °C.

Comment s’y rendre ?

Aksaray est reliée aux villes principales de Turquie par le bus. Vous pouvez rejoindre la cité depuis la capitale Ankara, Konya et Nevsehir. Aksaray peut être une simple halte pour le déjeuner ou le carburant, tout comme une escale d’une ou deux jours pour découvrir le mode de vie en Cappadoce. Situé au carrefour des autoroutes est-ouest et nord-sud, l'Orhan Ağaçlı Tesisleri est le principal lieu de repos des voyageurs. Vous y trouverez des stations à essence, des services de réparation automobile, des magasins, etc.

Comment se déplacer ?

Aksaray se découvre à pied, particulièrement au niveau du centre-ville et du parc Kültür. Si vous n’avez pas le cœur à marcher, la cité dispose d’un vaste réseau de bus. Il y a également de nombreux taxis.

Que faire à Aksaray ?

  • Découvrir les expositions du Musée d’Aksaray
  • Admirer la « Tour penchée d’Aksaray »
  • Explorer les caravansérails Seldjoukides à la périphérie de la ville
  • Partir à la recherche des chapelles troglodytes de la vallée d’Ihlara
  • Goûter à la cuisine traditionnelle turque, etc.
4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Cevdet de "Samistal Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+90 533 259 68 84