Göreme

Beaucoup de touristes séjournent à Goreme durant leur voyage en Cappadoce. Avec ses monuments et habitations creusés dans la roche, cette ville possède un cachet particulier. Chaque vue est spectaculaire et les fameuses cheminées de fées apportent une touche fantaisiste au paysage. Vous prendrez plaisir à vous promener et à rencontrer les habitants. Charismatique et hospitalière, Goreme a tout pour séduire. Ne tardez plus, organisez votre agenda et passez vos prochaines vacances au cœur de la Cappadoce !

Histoire

L’histoire de Goreme remonte à bien des lustres. Selon les chercheurs, les hommes se sont établis dans ces terres autour du VIe siècle av. J.-C. La colonie s’appelait Korama à l’époque. Lorsque les chrétiens sont arrivés au VIIe siècle, ils ont rebaptisé l’endroit Matiana, traduit par « Pays de Notre-Dame ». La ville s’est développée au cours de cette période, avec la création des premières églises et d’innombrables sanctuaires. Du XIe au XIIIe siècle, c’était le siège d’un centre du patriarcat (Mokissos). Plus tard, lorsque les églises ont été finies, on a fait appel à des peintres pour les orner de fresques. C’est comme cela qu’est né le style architectural cappadocien. Renommée Machan à l’époque ottomane, puis Avcilar, la cité turque a finalement obtenu le nom Goreme en 1970.

Découvrir Goreme

Goreme qui est longtemps resté un modeste hameau agricole, émerge aujourd’hui comme une célèbre destination de vacances dans la région lunaire de la Cappadoce. Même si les nouvelles routes bétonnées ont quelque peu changé l’authenticité du décor, le village à la couleur de miel vous promet le dépaysement dans ses ruelles du fond, ses pentes ensoleillées, ses monuments préservés et ses hôtels troglodytes.

Une belle collection d’églises

Mettez en tête de liste de vos visites le musée en plein air de Goreme ! Admirez les vieilles églises creusées dans les falaises cappadociennes. Franchissez les portes des chapelles Elmali Kilise et Azize Barbara Şapeli à l’est de la ville pour découvrir un univers extraordinaire de fresques chrétiennes. A quelques minutes au sud-est du centre-ville, explorez « l’église du mauvais œil » El Nazar Kilise dont les fresques de la période byzantine montrent de nombreuses cathédrales célèbres à travers la planète. Toujours aussi richement décorée, Sakli Kilise ou « l’église cachée » vous attend au sommet d’une colline. Elle a été découverte seulement en 1956. En chemin, prenez le temps d’épier le paysage singulier des « cheminées  de fées ». Ces formations rocheuses étonnantes et typiques de la Cappadoce ont été taillées sur des millénaires par le vent, la pluie et l’érosion.

Certaines de ces églises sont accessibles gratuitement, d’autres demandent un frais d’admission. Il existe un pass qui permet de combiner les visites des attractions de la Cappadoce. Renseignez-vous auprès des centres d’accueil locaux pour voir les offres.

Goreme au carrefour de nombreuses merveilles historiques

Goreme est un bon point de départ pour randonner dans les grands espaces de la Cappadoce. Au nord, sillonnez la Gulludere Vadisi ou « vallée des roses ». Contrairement à ce que son nom laisse supposer, le site ne tire pas son appellation des fleurs, mais plutôt de ses œuvres naturelles d’origine volcanique. Parmi les monuments à ne pas manquer, vous avez les églises rupestres Kolonlu Kilise et Haçli Kilise qui conservent certaines des plus anciennes peintures (IXe siècle) de la région. En fin de journée, grimpez au sommet de la colline d’Aktepe pour admirer le coucher du soleil splendide sur la région.

A quelques encablures au sud de Goreme, c’est un autre joyau archéologique de la Cappadoce qui s’ouvre à vous. Découvrez le complexe souterrain de Kaymakli dont la fondation remonte à la fin de la période byzantine. Les anciens chrétiens se réfugiaient dans ce labyrinthe de tunnels et d’abris lors des invasions arabes. Le site comporte huit étages, dont quatre sont ouverts à la visite. Vous y trouverez une église, des entrepôts, des caves, des cuisines ainsi que des chambres à coucher.

Comment s’y rendre ?

Goreme est reliée à Nevsehir (42 km) et à Kayseri (46 km), qui disposent toutes deux d’un aéroport international. En quittant l’avion, prenez un bus local pour rejoindre la gare routière principale de l’une de ces deux villes, puis embarquez dans un autobus interurbain à destination de Goreme. Le voyage de Nevsehir à Goreme dure environ 20 min. Comptez à peu près une demi-heure de trajet si vous partez de Kayseri.

Il existe des bus pour Goreme depuis les grandes villes turques comme Antalya, Ankara, Izmir et Istanbul, mais vous devrez vous préparez à passer un peu plus de temps sur la route. Le voyage depuis la capitale Ankara prend par exemple toute une demi-journée. Si vous avez votre propre voiture, empruntez la D750 pour parvenir à Goreme.

Quand visiter ?

Pour profiter d’un temps frais et de tarifs moins chers hors saison, organisez votre voyage à Goreme au printemps, entre avril et juin.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Cevdet de "Samistal Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+90 533 259 68 84